ACCUEIL NOUVELLE ZELANDE 2011 ACTUALITé Les matchs Les équipes Les joueurs FOOTBALL
Accueil du site > Football > Afrique du Sud 2010 > Les équipes > L’Argentine et le Pibe de oro

L’Argentine et le Pibe de oro

mercredi 26 mai 2010, par Alain Champfort

Bien que la qualification ait été difficile, l’Argentine part en Afrique du Sud avec la ferme intention de remporter une troisième fois la plus prestigieuse compétition du monde, qu’elle souhaiterait bien revenir dans son giron après 24 ans.

Pour atteindre cet objectif, les champions du monde 1978 et 1986 ont une fois de plus placé leur foi en l’entraîneur Diego Armando Maradona, l’argentin le plus célèbre, star incontestée du football, el pibe de oro !

Sa tâche est rendue plus facile par le fait qu’il dispose d’une équipe de vedettes, parmi lesquelles nombre avaient atteint les quarts de finale lors de l’édition 2006 en Allemagne. Sans parler d’un autre argument de choc : Lionel Messi et finalement aussi d’un tas d’autres jeunes étoiles.

Aujourd’hui l’Argentine toute entière est derrière son équipe nationale et a la ferme intention de ramener une coupe internationale, chose qui n’a pas été fait depuis la Copa America de 1993.

La route vers l’Afrique du Sud

Les Argentins du batailler pour se qualifier pour la phase finale ; un peu de la même manière d’ailleurs qu’ils avaient du emprunter lors des qualifications 1985, qui pourtant furent le prélude d’une mythique victoire pour la Coupe du monde 1986 au Mexique.

Les doubles champions du monde ont commencé leur phase de qualification aux côté du sélectionneur Alfio Basile, qui fût remercié au profit de Maradona, après une défaite au Chili. Pourtant, après une série de revers, ils finissent par se trainer sur la dernière ligne droite après des victoires lors de leurs deux derniers matches contre le Pérou et l’Uruguay.

L’Albiceleste a collecté 28 points au total, ce qui représente tout de même leur plus bas pointage depuis l’introduction du système des groupes de dix équipes. Ils auront au final réalisé huit victoires, quatre nuls et six défaites. Trois de ces revers se sont avérés particulièrement douloureux. Après une première défaite contre le Chili, l’Argentine a honteusement chuté en Bolivie. Il aura fallu beaucoup de travail pour que les hommes de Maradona renaissent, mais e fin de parcours l’équipe avait l’air plutôt solide et ambitieuse.

Les stars de l’équipe

La plupart des espoirs argentin sont auprès de Lionel Messi, considéré par ses pairs comme le meilleur footballeur du monde. C’est à Barcelone où il brille toujours plus que Messi a gagné ses gallons. Cependant il ne s’est pas encore particulièrement fait remarquer sous les couleurs du maillot national, la Pulga (la puce) aura sans nul doute l’ambition de briller autant en Afrique du Sud qu’en Espagne.

Centrée principalement sur Messi, l’équipe pourra néanmoins compter sur des joueurs remarquables comme Javier Mascherano et le très expérimenté Juan Sebastian Veron qui sauront parfaitement articuler cette équipe assez jeune.

Le coach

Considéré par beaucoup comme le meilleur footballeur de tous les temps, Diego Maradona a maintenant l’occasion de répéter ses exploits en tant qu’entraineur. Grande gueule, impulsif et compétiteur invétéré, Maradona conserve l’aura qui a fait de lui une figure vénérée pendant sa carrière et au-delà.

Maradona n’est pas non plus un néophyte en tant que sélectionneur, le légendaire numéro 10 a déjà eu de brèves expériences, à lesser lights Mandiyu en 1994 et au Racing Cluben 1994, juste avant son retour sur les terrains avec sa bien-aimée Boca Juniors.

Précédentes Coupes du Monde

- L’Argentine a atteint quatre finales de la Coupe du Monde FIFA : elle a battu les Pays-Bas en 1978 et l’Allemagne en 1986, mais perdu contre l’Uruguay en 1930 et les Allemands en 1990.
- L’albiceleste sera présent à la Coupe du Monde de la FIFA pour la 20e fois en l’Afrique du Sud 2010 ; leur dixième fois consécutive.
- Diego Maradona a joué dans quatre phases finales successives entre 1982 et 1994.

Ce qu’ils ont dit

"Je dis à mes joueurs que 30 jours de sacrifice pour avoir la chance d’embrasser la Coupe du monde n’est rien dans la vie d’un homme. Une performance comme ça, c’est comme toucher le ciel. J’ai joué dans des Coupes du Monde et j’ai atteint deux finales. Je sais ce qu’il faut. Je sais comment diriger le groupe et la façon d’encadrer les joueurs. J’ai gagné le droit de parler du sujet. Je ne compte pas finir huitième, neuvième ou être éliminé au premier tour ! " Diego Maradona entraîneur